Les 7 formes de pouvoir qui structurent les entreprises

Formes pouvoir travail

Améliorer votre leadership en maîtrisant ces leviers utiles pour influencer et convaincre les autres.

Le pouvoir peut se manifester sous différentes formes et les leaders se doivent d’apprendre à gérer chacune d’entre elles.

« Le pouvoir a vite tendance à nous monter à la tête, nous explique la psychologue Nicole Lipkin. Nous ne sommes pas bien entraînés à gérer celui qui nous est donné. »

La psychologue parle de toutes ces formes de pouvoir dans son dernier ouvrage, « What Keeps Leaders Up At Night« . Son analyse se base sur les cinq types d’autorité introduits par les psychologues John French et Bertram Raven en 1959, ainsi que deux autres types définis par la suite.

 Pouvoir légitime : une personne qui se trouve dans une position supérieure a le contrôle sur celles qui possèdent un poste inférieur au sein d’une organisation.

« Si vous détenez ce pouvoir, il est essentiel que vous compreniez qu’il vous a été donné (et qu’il peut par conséquent vous être retiré), alors n’en abusez pas, souligne Nicole Lipkin. Si Diane obtient le poste de PDG et que ses employés estiment qu’elle le mérite, ils répondront favorablement lorsqu’elle exercera son pouvoir légitime. En revanche, si Diane obtient ce poste mais que ses employés ne pensent pas qu’elle le mérite, cette promotion sera un choix maladroit avec des répercussions dans toute l’entreprise. »

 Pouvoir coercitif : une personne dirige par la force et les menaces. De cette façon, il est peu probable d’arriver à gagner le respect et la loyauté de ses employés de manière durable.

« Aucune situation ne se prête à son utilisation, insiste la psychologue. Au bout du compte, vous ne serez jamais crédible en ayant recours au pouvoir coercitif : on pourrait même qualifier cette intimidation de harcèlement moral. »

 Pouvoir d’expertise : on perçoit qu’une personne possède une compétence ou un savoir supérieurs aux nôtres.

« Si Diane est titulaire d’un MBA et d’un doctorat en analyse statistique, ses collègues et subordonnés seront plus enclins à accepter son expertise », précise Nicole Lipkin.

Afin de conserver leur statut et leur influence, les « experts » doivent toutefois continuer à apprendre et à s’améliorer.

 Pouvoir informationnel : une personne est en possession d’informations que l’on souhaite connaître ou dont on a besoin. Il s’agit d’un pouvoir à court terme qui ne joue pas nécessairement sur la crédibilité.

Par exemple, un chef de projet peut être en possession de toutes les informations concernant un projet en particulier et cela lui confèrera du « pouvoir informationnel ». Cependant, il est difficile pour cette personne de conserver ce pouvoir pendant longtemps, car l’information doit finir par être communiquée. C’est pourquoi le pouvoir informationnel ne devrait pas être une solution à long terme.

 Pouvoir de récompense : une personne motive les autres en leur accordant des augmentations, des promotions ou en leur décernant des récompenses.

« Lorsque vous commencez à parler finances, le pouvoir acquiert une toute nouvelle dimension, » affirme Nicole Lipkin. Par exemple, « Diane et Bob obtiendront tous deux une certaine quantité de pouvoir de récompense en organisant des évaluations des performances qui déterminent si leurs employés méritent des augmentations ou des primes. »

 Pouvoir de connexion : une personne gagne en influence en s’attirant les faveurs d’un individu puissant ou en liant connaissance avec lui. Ce pouvoir repose intégralement sur le réseau.

« Si je suis connecté à quelqu’un que vous voulez atteindre, alors cela me confèrera du pouvoir. D’une certaine façon, cela ressemble beaucoup à de la politique, explique Nicole Lipkin. Les personnes qui ont recours à ce pouvoir construisent de grandes coalitions avec les autres… La capacité naturelle de Diane à forger de telles relations avec d’autres individus et à les transformer en coalitions lui apporte un important pouvoir de connexion. »

 Pouvoir de référence : le talent de réussir à transmettre un sentiment d’acceptation ou d’approbation. Il est détenu par les personnes charismatiques, intègres, et dotés d’autres qualités positives. Il s’agit du pouvoir le plus précieux.

« Les personnes qui possèdent un grand pouvoir de référence peuvent influencer n’importe qui à force d’admiration et de respect », conclut Nicole Lipkin.

Article de Vivian Giang. Traduction par Joséphine Dennery, JDN.

Voir l’article original : The 7 Types Of Power That Shape The Workplace

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s