Google pour les pros : l’offensive est lancée en Ile-de-France

Google pour les pros : l’offensive est lancée en Ile-de-France

Business : La CCI et Google ont signé une convention pour accompagner, grâce à des coachs, les TPE-PME franciliennes voulant débuter ou accroître leur présence en ligne.

Jl Gestion

Par Antoine Duvauchelle | Mercredi 06 Novembre 2013

Google et la Chambre de commerce et d’industrie d’Ile-de-France ont signé ce matin, lors d’une conférence de presse conjointe, un accord de partenariat pour développer le principe de Google pour les pros à la région. C’est la quatrième région à bénéficier du programme d’accompagnement pour les TPE-PME en France.

L’expérience est inédite dans le monde. Le principe, bien que lourd à mettre en place, est relativement simple : il suffit de se rendre sur la page du programme Google pour les pros, de contacter un « coach » près de chez soi pour en bénéficier. Le programme est gratuit, et entièrement financé par Google.

Le paradoxe français

La CCI, déjà forte de son expérience avec l’Echangeur PME, « showroom » en plein Paris des technologies numériques à destination des TPE-PME, a décidé « dans ce contexte de pédagogie en faveur du développement du numérique de se rapprocher de Google, » explique le président de la chambre, Pierre-Antoine Gailly.

Pour Nick Leeder, directeur général de Google France, il s’agit de résoudre un « paradoxe français » :

« On a tous tendance à penser que la révolution numérique, ce sont seulement des startups aux Etats-Unis, avec des gens de moins de 20 ans en t-shirt. Mais c’est, aujourd’hui, en France et dans toutes les entreprises. Internet n’est plus un secteur à part de l’économie. Les TPE les plus actives en ligne croissent deux fois plus rapidement et exportent deux fois plus que les autres. Mais selon une étude de 2011, un tiers seulement des entreprises en France avaient une présence en ligne active, contre près du double au Royaume-Uni. »

Un « paradoxe » car « les Français adorent les nouvelles technologies ». Et qui s’explique par trois raisons, selon le directeur général de Google France :

  • le coût
  • la complexité technique
  • l’inadaptation supposée aux besoins

D’où l’initiative Google pour les pros, qui propose un accompagnement par une trentaine de coachs sur quatre régions : PACA, Nord, Rhône-Alpes et Ile-de-France. Le déploiement se fait en lien avec les chambres de commerce, et Google annonce déjà 50 000 professionnels rencontrés avant la fin 2013.

Digitalisation des TPE-PME en cours

De quoi aider à la « digitalisation » en accompagnant les TPE-PME, artisans, commerçants de proximité dans la création d’une présence en ligne, le référencement sur Google ou la visibilité d’une page déjà existante. Digitalisation déjà en cours, si l’on en croit une étude Ipsos commandée par Google en début d’année :

  • 43% des PME disposent d’un site web actif. C’est mieux qu’en 2011, où les PME françaises n’étaient qu’un tiers à en avoir.
  • près de 50% ont une présence en ligne quelconque (PagesJaunes, site actif, etc). Loin derrière le Royaume-Uni par exemple, avec 75%.
  • environ 20% souhaitent se tourner, à leur échelle, vers l’export.

« Nous savons que nous ne pourront jamais rencontrer l’ensemble des professionnels français en face à face », concède Google. Aussi développe-t-il, avec la CCI, des séances de formation collectives. Plus de 70 journées ont été prévues pour 2014 en France. « Et plus de 80% des solutions proposées ne sont pas payantes », précise le directeur général du géant, qui estime que les coachs sont « neutres » dans le choix des technologies proposées. Pas que du Google, donc, d’après lui.

L’initiative peut avoir du bon, et l’intérêt de Google est évident. Il crée de la valeur, et donc des gens qui viendront en ligne… domaine qu’il couvre assez bien. Une forme d’investissement dont le géant est coutumier, pour une expérience qui n’est pas non plus une révolution.

Google inscrit bien sûr son initiative dans la lignée de « Mon entreprise en ligne« , qui devait aider les entreprises à franchir le pas du site web, même si leur premier domaine d’intervention était le monde physique. Le géant ne communique pas de chiffres, mais estime avoir pris sa part dans la « digitalisation » des TPE-PME. Et souhaite désormais passer à l’étape suivante.

zdnet.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s