La bureautique Open Source souffre. La faute à MS Office ?

La suite bureautique de Microsoft, Office, est installée sur les postes de travail d’une grande majorité d’entreprises. En 2009, le cabinet Forrester, estimait à 80% la part de marché de Microsoft. Difficile, mais pas impossible, dans ce contexte d’exister pour les alternatives, notamment Open Source.

Toutefois, ces applications doivent désormais composer avec une double concurrence : celle d’Office, toujours, mais également celle des clients Web. Et selon Forrester, cette rivalité ne tourne pas en faveur des logiciels de bureautique libres.

Les outils Web ont des avantages sur les clients lourds

Neuf entreprises sur dix ont ainsi opté pour Office, dont 85% utilisent la version 2010 du logiciel. Elles ne sont que 6% à mettre à disposition de leurs salariés une application bureautique alternative. La part de marché d’OpenOffice et de son fork LibreOffice est elle de 5%.

Une précédente version de l’étude de Forrester, datée de 2011, plaçait les outils de bureautique Open Source à 13%. Depuis deux ans, ces logiciels auraient donc abandonné du terrain, mais pas seulement au bénéfice d’Office.

Selon Forrester, les outils accessibles depuis le Web, ou bureautique en mode SaaS, font indiscutablement de l’ombre aux clients lourds issus du Libre. Pourquoi ? Principalement en raison d’un meilleur support des terminaux mobiles et des fonctions collaboratives comme l’édition partagée de document.

Les entreprises commencent par la messagerie

Et Forrester rappelle que la première étape d’une migration vers des applications bureautiques en ligne, c’est très souvent le passage à une de messagerie en mode Cloud.

« Si l’IT peut sevrer les salariés de clients lourds comme Microsoft Outlook et IBM Notes, et adopter des applications légères et Cloud d’email, celles-ci participeront à l’acceptation des outils Web d’édition, de calcul et de présentation » juge l’analyste de Forrester, Philipp Karcher.

Si les utilisateurs de services Cloud de messagerie constituent de sérieux candidats à l’abandon des clients lourds en matière de bureautique, Microsoft, et ses concurrents du libre, ont a priori de sérieux soucis à se faire.

Pour l’heure, 20% des entreprises utilisent une offre Cloud d’email. Et 25% prévoient de s’y mettre. Les deux principales solutions sur ce marché sont Office 365 de Microsoft (14%) et Google Apps (9%). Selon Forrester, Microsoft doit son avance au support des déploiements hybrides.

Source

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s